Stratégie de mise en oeuvre

Stratégie, mise, oeuvre

Pour mettre en œuvre l’ensemble des actions prévues, AGED mobilise des dispositifs et instrument et renforce sa capacité organisationnelle et opérationnelle.

Dispositif et mobilisation des ressources financières et humaines

Dans sa stratégie de mobilisation des ressources, l’Association reconnaît l’importance de la programmation, et en particulier de l’élaboration des projets entrant dans le cadre des axes prioritaires et actions définis. Le Plan Stratégique représente ainsi le premier pas vers le développement de partenariat technique et financier. Trois stratégies majeures constituent la pièce maîtresse de la mobilisation des ressources financières et humaines :

  • Cofinancement : Il s’agit d’une forme de partenariat à privilégier pour l’élaboration, le financement et la mise en œuvre de projets et programmes.
  • Financement parallèle : Ce mode de financement sera utilisé lorsque des ressources sont affectées à un projet initié par AGED, seule ou avec des partenaires, sans toutefois être acheminées par l’entremise de l’Association. Les fonds sont transmis directement à l’organisation ou au réseau des bénéficiaires.
  • Mise en commun et échange des connaissances : Les échanges de connaissances peuvent être officiels, informels ou les deux à la fois. Ils peuvent prendre la forme de contacts établis avec des personnes œuvrant sur le terrain ou dans les bureaux des partenaires, d’ateliers de consultations et de publications.
  • Recrutement de nouvelles compétences partenariat avec les structures de placement de volontaires : Pour rendre les actions de mobilisation de ressources plus cohérentes, un plan de mobilisation des ressources sera mis au point et sera évalué périodiquement.

Plan de communication interne et externe

Les outils et mécanismes actuels de communication ont fait l’objet d’une évaluation. Les mesures de renforcement du dispositif sont désormais orientés sur :

  • L’amélioration de la communication entre les différents organes de l’association ;
  • Le renforcement des outils de communication avec les populations cibles.
  • La mise au point d’outils interactifs d’échanges et de communications avec les partenaires techniques et financiers.

Renforcement du réseau de partenariats

L’élan amorcé par AGED exige une ambition beaucoup plus large dans le développement de partenariats. La stratégie globale pour le renforcement du réseau des partenaires concerne prioritairement :

  • Les populations des régions où l’Association est déjà implantée ;
  • Les autorités politiques et administratives aussi bien au niveau local que central.
  • Les partenaires techniques et financiers aux plans local, national et international.

Renforcement des capacités de la structure d’exécution

En rapport avec les résultats du diagnostic sur les besoins de renforcement des capacités de l’Association, un plan de renforcement des capacités de la structure d’exécution a été élaboré.

Mise en vigueur et le respect de la charte d’éthique

Pour accomplir sa mission, AGED s’impose, à travers son conseil de gestion, un certain nombre de règles de conduite rigoureuses, fondées sur les valeurs du respect des droits humains, de transparence, d’intégrité, d’égalité, de libre expression et de responsabilisation. En d’autres termes, AGED dispose d’une charte d’éthique qui guide la réalisation de ses projets.

Promotion des principes de bonne gouvernance au sein de AGED

En tant qu’ONG de développement, l’ONG s’engage à agir et à défendre des pratiques transparentes qui promeuvent la bonne gouvernance, par l’implication participative de tous les acteurs (citoyens, entreprises, organisations de la société civile, élus) étatiques et non étatiques, concernés par le processus de prise de décisions locales. Par exemple, pour ses projets de développement, AGED consulte et associe les populations rurales et bénéficiaires de ses services, de façon à les rendre par la suite autonomes dans la prise de décisions et dans la conduite des actions qui concernent leur existence. Autrement dit, AGED implique les destinataires de ses prestations depuis la conception des projets, leur planification jusqu’à leur réalisation.

Dispositif de suivi évaluation

Le fondement de ce dispositif est la gestion axée sur les résultats. Trois types de suivi évaluation sont nécessaires :

  • Le suivi évaluation participatif des interventions de l’Association avec les bénéficiaires des projets exécutés pour en déterminer les effets de l’impact.
  • Le suivi évaluation indépendant qui est mis en œuvre par les instances de gouvernance et les partenaires techniques et financiers de l’AGED.
  • Le contrôle technique, administration et de gestion concerne le suivi évaluation des procédures de mise en œuvre technique, administrative et de gestion en relation avec les programmes stratégies du plan stratégique.