Qui sommes nous ?

Pour faire face aux insuffisances structurelles du système productif national, le Burkina Faso a adopté le Plan national de développement économique et social (PNDES) qui traduit la volonté du Burkina Faso à mettre en œuvre les actions de développement du monde rural. Consciente des grands défis dont fait face le Burkina Faso, l’ONG-AGED a souhaité s’aligner sur ce document et s’est inscrite dans un rôle d’accompagnement du Gouvernement dans l’accomplissement des objectifs de développement socio-économiques des populations rurales.

Pour ce faire, l’AGED s’est orientée d’une part, dans des actions visant l’augmentation des revenus de ces populations, fondée sur la facilitation de l’accès aux marchés (local, national, régional, international), la modernisation des exploitations familiales, la professionnalisation des acteurs, la transformation des produits, la diversification et la promotion des filières agro-sylvo-pastorales et halieutiques. D’autre part, l’AGED s’est également engagée dans des actions de développement durable et de gestion rationnelle des ressources naturelles, de développement de partenariats entre les acteurs du secteur rural selon leurs rôles et les responsabilités, et le renforcement de leurs capacités.

La vision globale de l’AGED est : « Une population rurale résiliente et mieux outillée pour un développement durable dans un contexte sécuritaire fragile et de changements climatiques ».

La principale mission de l’AGED est : « Accompagner le processus de promotion du développement durable des communautés rurales, à travers leur participation libre et responsable au processus de transformation qualitative de leur environnement ».

Les valeurs
L’Association mettra un point d’honneur comme elle l’a toujours fait, à entretenir et promouvoir en son sein et dans ses relations avec les parties prenantes, les valeurs suivantes : 

  • la transparence ;
  • la libre expression ;
  • la subsidiarité ;
  • le respect et la valorisation des savoirs et savoir-faire locaux ;
  • la recherche du consensus et la négociation continue ;
  • la responsabilisation ;
  • le « care » c’est à dire le souci des autres ;
  • le respect de l’autre.

Groupes cibles
Les groupes cibles (influence directe) seront constitués par les ménages agricoles (petits producteurs) pour lesquels le projet contribuera au renforcement des capacités et au développement. Les actions qui seront mises en œuvre leur permettront donc d’améliorer la gestion des ressources naturelles, la productivité agricole, leurs revenus, et leur résilience aux conflits et aux effets des changements climatiques.

Les autres acteurs (leaders d’opinions, responsables de services techniques déconcentrés ou décentralisés), de même que les élus locaux qui sont des acteurs importants dans la gouvernance locale des actions de développement, bénéficieront également des actions de l’AGED, notamment en matière de renforcement des capacités.

Zones d’intervention
L’AGED est déjà implantée dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre, du Centre-Est, de l’Est, des Hauts Bassins, et du Sahel. Elles resteront les principales zones d’intervention, mais l’AGED œuvrera à étendre son intervention aux régions du Burkina Faso et dans les pays voisins (Côte d’Ivoire, Mali et Niger, notamment).